Sélectionner une page

La pression d’air des pneus d’un véhicule doit être vérifiée régulièrement. En effet, cela fait partie des entretiens périodiques essentiels pour s’assurer de rouler en toute sécurité. Comment bien gonfler ses pneus ?

S’assurer de la pression des pneus

Pour avoir des pneus bien gonflés suivant les normes, il faut respecter les consignes données par le constructeur du véhicule et du fabricant de pneus. Il faut ainsi prendre en compte les charges, les indices de vitesse…

Une vérification de la pression des pneus est à faire uniquement à froid, c’est-à-dire que le pneu n’a pas roulé plus de 2 Km et n’a pas roulé dans les deux dernières heures. Si la vérification de la pression des pneus se fait à chaud, il faut ajouter 0,3 bar à la pression préconisée par le constructeur. Si les pneus sont gonflés à l’azote, il faut toujours faire une vérification périodique.

Avoir des pneus bien gonflés

Mais quelle pression de pneu est la bonne pour sa voiture ? En effet, la pression de gonflage appropriée est communiquée par le constructeur. Chaque voiture a sa propre mesure adéquate. Celle-ci est souvent inscrite sur les côtés des portières, sur le couvercle du réservoir ou communiquée et détaillée dans le manuel d’utilisation du véhicule ou le carnet d’entretien.

Suivant le type de route et suivant les saisons, la pression des pneus varie. Il est ainsi essentiel de procéder à une vérification et de respecter les recommandations de pneus et de pressions données par le constructeur afin de garantir la sécurité. Il est à noter que la pression des pneus à l’avant n’est pas la même que celle des pneus à l’arrière. Car sur l’essieu arrière, les pneus portent éventuellement des charges.

Les conséquences du non-respect des pressions

Rouler avec des pneus aux pressions d’air incorrectes affecte la sécurité des passagers. Rouler avec une pression d’air trop élevée peut avoir des conséquences négatives sur la conduite et la sécurité du véhicule.

Avoir des pneus trop gonflés diminue l’adhérence et la tenue de route de la voiture sur la chaussée où la surface de contact du pneu sur le sol diminue. La distance de freinage en cas d’obstacle est aussi dans ce cas étendue et provoque une baisse de confort de conduite. Il favorise l’usure rapide des pneus et aussi des suspensions.

Par ailleurs, avoir des pneus avec une pression d’air trop basse oblige une longue distance de freinage sur les routes humides et mouillées. Une autre conséquence est l’effet sur la consommation de carburant qui augmente due à une résistance au roulement.